Différence entre SD et HD

Difference entre SD et HD

L’apparition des premiers écrans de télévision blanc-noir a pendant longtemps émerveillé le monde. Avec le temps, ces technologies ont considérablement évolué. La qualité de l’image s’est améliorée pour le plus grand bonheur des amoureux de l’écran. On parle aujourd’hui de Haute Définition (HD), un format qui offre des images d’une netteté et d’une qualité hors-normes !

Manifestement, beaucoup de gens semblent avoir compris que la HD est un nouveau standard de diffusion. Cependant, la compréhension générale s’arrête là. Les gens ignorent tout ce que la Haute Définition peut leur apporter de plus que l’ancien format, la Définition Sandard (SD). Si vous en faites partie, sachez que ce n’est pas grave. Vous pouvez y remédier grâce à cet article qui vous fait découvrir les différences entre les formats HD et SD.

Le format SD, qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, une petite leçon s’impose sur ce que représente la définition d’une image. Non, il ne s’agit pas de la netteté. La définition correspond plutôt au nombre de pixels, c’est-à-dire au nombre de points qui composent une image, affichée à l’écran. Elle est indiquée le nombre de lignes de pixels sur la largeur de l’image et sur la hauteur. Cela donne lieu aux écritures du style 1920 x 1080.

Plus il y a de pixels, plus la définition de l’image est importante. L’image obtenue devient alors meilleure en termes de qualité et de netteté dans l’affichage. Par exemple, un vieux téléviseur à tube cathodique ne dépasse pas plus de 480 pixels (720 x 480). La différence entre sa qualité d’image et celle dont on peut disposer de nos jours est énorme !

Intéressons-nous à présent au format SD — « Standard Definition » en anglais. Pendant de nombreuses années, ce format était adopté sur la plupart des téléviseurs. Il était compatible avec les normes NTSC, PAL ou SECAM. La SD propose une définition de 720 x 576 pixels ou de 720 x 480 pixels. Ce format se fait de plus en plus rare aujourd’hui.

Et qu’en est-il de la HD ?

L’arrivée de la Haute Définition marque un nouveau tournant dans l’histoire de l’image. Les vidéos de ce format offrent un affichage d’image de meilleure qualité et une expérience visuelle globalement appréciable. Cet affichage est également plus fin que celui de la SD, ce qui représente un avantage de taille.

Les images SD ont tendance à se pixéliser sur les écrans de grande taille. Elles deviennent nettement plus encombrantes et inadaptées. Or, le format HD convient justement aux grands écrans. Associée à la netteté de l’image, la taille de l’écran crée un rendu encore plus impressionnant et détaillé.

L’autre avantage de la diffusion en HD, c’est la possibilité deux choisir entre deux normes : le 720P et le 1080P. Chacun d’eux propose des résolutions d’image très élevée :

  • Le 720 P, encore appelé HD Ready : Elle constitue le point d’entrée de la HD avec une définition de 1280 x 720 pixels et un ratio d’aspect de 16/9. La 720P est couramment utilisée pour la diffusion en ligne ou « streaming ».
  • Le 1080 P ou Full HD : C’est la vraie HD à pleine puissance. Sa définition est de 1920 x 1080 pixels ; elle est adoptée par certains modèles de télévision, les moniteurs PC et la plupart des smartphones de milieu et haut de gamme.

Il existe également d’autres standards de diffusions très impressionnants, développés sur des modèles de télévisions spécifiques. L’Ultra HD, par exemple, se retrouve sur les téléviseurs récents à partir de 43’ ; ce format affiche une image de 3840 x 2160 pixels. Mais tout le monde est d’avis que le véritable monstre est la 8 K qui promet une définition de 7680 x 4320 pixels, très utiles pour les très grandes tailles d’écran. Même si son usage n’est pas encore démocratisé, la 8K est déjà disponible chez certaines marques comme Samsung.

Quelles sont les différences entre ces deux formats ?

Sur la base de cette présentation, nous pouvons déjà entrevoir les différences entre la Haute Définition et la Définition Standard. Elle se situe au niveau des points suivants que nous avons jugés intéressants :

  • Le nombre de pixels ;
  • Les caractéristiques de l’image ;
  • Les possibilités ;
  • Le « taux actuel d’adoption ».

Le nombre de pixels

Il est évident que la différence fondamentale entre ses deux formats se situe sur ce détail. En effet, la SD ne propose pas plus de 720 x 576 pixels. Ce niveau autrefois acceptable se révèle aujourd’hui très insuffisant. À côté, le nombre de pixels qu’on obtient avec la HD est plus considérable. Il peut aller jusqu’à 7680 x 4320 pixels avec la 8 K.

Les caractéristiques de l’image

Avec des nombres de pixels différents, on ne peut que s’attendre à des qualités d’images non identiques. La Haute Définition mérite son nom, sur ce point. L’affichage des images est plus net, plus fin et plus détaillé qu’avec la SD. L’expérience visuelle n’en est que plus agréable.

Les possibilités

Le format SD ne propose que deux définitions assez limitées. Par contre, la HD offre au moins deux normes de diffusion largement supérieures à celles de la HD. De plus, ceux qui aiment avoir la crème de la crème, ils peuvent choisir entre le Full HD ou le 8K pour s’offrir des moments uniques.

Toutefois, les personnes qui aiment suivre des contenus vidéos en ligne apprécieront sûrement plus le format SD. Les vidéos de ce type ont des débits binaires inférieurs, ce qui arrange les téléspectateurs ayant des vitesses de connexion très lentes. Mais si vous possédez une connexion très rapide, vous pouvez passer en HD sans aucun problème.

Le « taux actuel d’adoption »

Malgré ses avantages, la HD n’est pas encore aussi répandue que la SD. Pour l’instant, seule une poignée de chaînes de télévision diffusent en HD ; le nombre de supports vendus dans ce format également n’est pas très flatteur également. Sur ce point, il y a encore du chemin à faire.

En somme, la Haute Définition est supérieure sur presque tous les plans à la Définition Standard. Cependant, elle n’est pas encore assez répandue. La tendance pourrait bien changer à l’avenir.