Différence entre Paille et Foin

Difference entre Paille et Foin

Le foin et la paille sont d’une réelle importance pour les animaux domestiques. Ils sont particulièrement utiles aux vaches et aux chevaux. Etant donné qu’il existe entre eux beaucoup de similitudes, de nombreuses personnes ont souvent tendance à les confondre. Et pourtant il existe quelques points de différence entre la paille et le foin.

La principale différence se situe par exemple dans le fait que le foin est destiné à nourrir les chevaux et le bétail, mais la paille par contre sert plus à des fins autres que dans le domaine alimentaire. Si vous êtes curieux de savoir tous leurs points de différence, vous devez sans plus tarder lire cet article.

Qu’est-ce que la paille ?

Du latin palea, la paille est un ensemble des tiges graminées et des feuilles obtenues par battage des céréales après séparation des grains et des fragments légers.

En effet, les graminées sont une grande famille de végétaux monocotylédones. Elles contiennent des fleurs dotées à la fois des organes mâles et femelles sans sépale ni pétale. Les graminées sont constituées d’herbe, de céréale et de bambou.

Origine de la paille

De son nom anglais straw, la paille se retrouve souvent dans l’andains. Cette dernière est une bande de fourrage laissée sur le sol. La richesse de la paille en cellulose rend sa digestion difficile aux animaux à l’exception des ruminants.

On distingue deux types de paille que sont : la paille creuse, issue de l’avoine, du blé, de l’orge et la paille pleine issue du maïs, du blé dur, du sorgho, etc. Ces deux types de paille sont pauvres en nutriments et sont souvent considérés comme des déchets. Néanmoins, la paille a une grande utilité dans plusieurs domaines.

Utilité de la paille

La paille est souvent utilisée pour la fabrication des panneaux de construction, des objets quotidiens comme les chapeaux de paille, des papiers, de la vannerie. Grâce à sa conductibilité thermique semblable à celle de la laine de ver, elle est très utile en tant qu’isolant thermique. La paille contribue également à la restitution au sol de la matière organique. Elle peut aussi servir pour le chauffage.

De même, grâce à la technique de paillage, la paille permet la formation d’une litière. En effet, cette technique consiste à recouvrir le sol de mince couche de paille et d’autres végétaux. C’est ainsi qu’elle favorise la limitation de l’arrosage, la protection contre la fraicheur et les mauvaises herbes. Elle sert également à nourrir efficacement le sol de nutriments.

Aspect de la paille

La paille est souvent présentée en balles rondes, en carrés ou en rectangle. Cela favorise sa conservation et son utilisation.

Par ailleurs, son faible coût, sa résistance à l’humidité et son abondance en local la rendent très utile pour l’isolation en paille des bâtiments.

Qu’est-ce que le foin ?

Du latin fenum, le foin désigne un fourrage séché destiné à l’alimentation des herbivores notamment le bétail et les chevaux pendant la mauvaise saison.

Origine du foin

Le foin s’obtient à partir d’une combinaison de plantes telles que les luzernes ou les fléoles de prés. Il est généralement obtenu à partir des graminées provenant des prairies. Lorsqu’il provient des céréales, les herbes sont fauchées avant l’épiaison.

Par contre, lorsqu’il est issu des plantes qui sont d’ailleurs les plus adaptées en matière d’obtention de foin, la fauche des herbes se fait avant la floraison. En effet, les plantes fourragères sont multiples. Au nombre de celles-ci nous avons : les trèfles, les luzernes, les lotiers, les mélilots, etc. Ce temps choisi pour procéder à la fauche des herbes permet aux tiges de prendre le temps nécessaire pour gagner plus en nutriments.

Utilité du foin

Grâce à la faible contenance en cellulose et la richesse en matière azotée et en feuilles du foin, le foin facilite plus la digestion aux animaux qui le consomment. En effet, le foin après son séchage sert à l’alimentation des vaches et des chevaux au cours de la mauvaise saison.

Le séchage des herbes issues des plantes fourragères est beaucoup plus facile lorsqu’on opte pour des opérations de fanage. Ces dernières favorisent le retournement et l’aération des herbes fraichement sectionnées en procédant à leur séchage avant de les presser pour leur conservation. Ces opérations favorisent l’obtention d’un foin de meilleure qualité et riches en nutriments.

Aspect du foin

Le foin est généralement stocké en balles rondes, en carrés ou en rectangle. Cela favorise sa conservation et son utilisation. Cette similitude avec la paille prête souvent à confusion.

Différences entre paille et foin

Les différences existantes entre la paille et le foin concernent en un premier temps leur contenance, en second lieu leur utilité et enfin leur origine.

La contenance

À ce niveau, retenons que le foin contient peu de cellulose, mais est assez riche en nutriments. La paille à l’opposé du foin, contient assez de cellulose, mais est très pauvre en nutriments.

Leur utilité

Remarquons ici que le foin au vu de sa faible contenance en cellulose favorise une facilité digestive aux bétails et aux chevaux. Il est donc destiné à les nourrir. De plus, grâce à sa richesse en nutriments, il leur apporte les éléments nécessaires pour leur bien-être.

La paille par contre au vu de sa forte contenance en cellulose rend plutôt la digestion difficile, mais elle a aussi une certaine utilité. En effet, elle favorise la restitution au sol de la matière organique, sert à former des litières, favorise le chauffage ou encore sert à fabriquer des isolants thermiques.

Leur origine

Notons à ce niveau que le foin provient le plus souvent des plantes herbacées et des graminées provenant des prairies, des trèfles, des lotiers, des luzernes, des mélilots, etc. La paille par contre provient des tiges de graminées et de feuilles notamment des céréales.

Somme toute, retenons qu’il existe plusieurs aspects témoignant des différences qui existent entre la paille et le foin. Au nombre de ces points de différences, nous pouvons citer entre autres, la contenance, l’origine ou encore l’utilité. Ne faites donc plus la confusion entre la paille et le foin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.