Différence entre Gazelle et Antilope

Difference entre Gazelle et Antilope

La beauté de la nature réside en partie dans la diversité des espèces animales qui la compose. En effet, il existe environ 7millions de catégorie d’animaux. Certaines de ces espèces présentent des points de ressemblance rendant difficile leur distinction. Tel est le cas de la gazelle et de l’antilope.

Si ces animaux se rapprochent sur plusieurs points, il n’en demeure pas moins qu’ils se distinguent à bien des égards. Cet article vous dit tout sur la différence entre gazelle et antilope.

Qu’est-ce qu’une gazelle ?

Les gazelles sont des mammifères. Elles sont classées dans la catégorie des bovidés et plus spécifiquement dans la sous-catégorie des antilopinés. On les retrouve dans les prairies d’Asie et d’Afrique. D’ailleurs, cette appellation provient de l’arabe classique.

Les gazelles sont souvent associées aux antilopes. Ces deux espèces se rapprochent par leurs apparences. Les gazelles sont classées dans la catégorie des mammifères les plus rapides. Elles ont une très bonne agilité leur assurant une très bonne vitesse. Certaines de ces espèces peuvent avoir une rapidité atteignant environ 100 km/h. Elles peuvent courir à ce rythme sur une distance pas trop longue. Cependant, certaines gazelles peuvent maintenir une vitesse de 90 km/h.

Elles présentent généralement une couleur claire fauve ou isabelle en surface. Cette apparence se confond très aisément à la couleur du sable des déserts.

La beauté de leur apparence ainsi que leur élégance s’apprécie à travers la forme de leur corne semblable à celle d’un anneau présentant un aspect de lyre. Leurs oreilles sont connues pour être pointues et assez longues. Les gazelles se distinguent également par leur queue très peu longue et présentant une touffe de poils à la terminaison. Contrairement à d’autres espèces, le mâle comme la femelle ont des cornes. La distinction se situe au niveau des mamelons que portent les femelles.

En ce qui concerne leur mode alimentaire, elles se nourrissent des herbes, de la verdure, des feuilles, des buissons et bien d’autres éléments du même genre. Elles sont considérées comme des herbivores ruminants. En période sèche, les gazelles se maintiennent en se nourrissant des écorces des arbres. Elles peuvent vivre des jours sans l’eau. Certaines d’entre elles se nourrissent la nuit afin de profiter de la rosée. La gazelle peut avaler en une fois près d’une dizaine de litres d’eau. Cette eau est gardée en réserve dans son estomac pour l’aider à se rafraichir pendant les périodes de très forte chaleur.

Quant à leur localisation, les gazelles sont des espèces présentes dans les prairies de l’Afrique du Nord ainsi que celles de l’Asie centrale et occidentale. On les retrouve en Syrie, en Sibérie, en Arabie, etc. Ce sont des animaux qui se déplacent le plus souvent en groupe.

Il existe environ 17 espèces différentes de gazelles. Parmi ces espèces, celle qui fait le plus souvent parler d’elles est la gazelle Dorcas. Elle est singulière en son genre. En effet, elle représente la plus petite des gazelles. On la retrouve très souvent dans le Sahara. En plus d’elle, il y a également la gazelle Grant, la gazelle de Thompson. Il s’y ajoute aussi la gazelle Dama qui est aujourd’hui l’une des espèces les plus rares, mais qui nous séduit par sa grande taille qui est hors du commun.

Qu’est-ce qu’une antilope ?

Lorsqu’on parle d’antilope, il est fait référence à la grande famille des mammifères ayant une corne et faisant partie de la catégorie des bovidés. Les antilopes comprennent donc une large variété d’animaux qui sont répartis en une multitude de sous-familles. On distingue donc :

  • Les néotraginés ;

Cette famille comprend entre autres les animaux tels que l’antilope naine, le dik-dik, le bleebok, le beira le sassa, etc.

  • Les antilopinés

Cette classe regroupe les animaux tels que la gazelle, le springbok ainsi que la sïga.

  • Les tragélaphinés ;

On y compte les espèces telles que l’éland, le koudou, le sitatunga, etc.

  • Les alcelaphinés ;

On y retrouve l’impala, le damalistique, le gnou, le bubale, etc.

  • Les hippotraginés ;

Le cobe, l’oryx, l’antilope noire peuvent être cités comme les animaux de cette sous-famille.

Les antilopes se remarquent généralement par leurs poils de couleur fauve. Ces poils présentent une apparence bien plus claire au niveau du ventre. Certaines antilopes se distinguent par une couleur qui tire au blanc. Cependant, elles ont toutes un arrière de couleur blanche et une queue noire. Leur particularité par rapport aux autres animaux est relative à leur sabot qui présente une fente. Ce qui donne ainsi un aspect de deux orteils.

Les antilopes ont le mérite de pouvoir survivre aux environnements très chauds. Ainsi, on les retrouve dans les déserts de l’Afrique du Nord. Elles sont également présentes dans la péninsule arabique. Malgré leurs nombreuses spécificités, certains de ces animaux sont confondus à tort avec les antilopes.

Les antilopes sont des mammifères. Elles se nourrissent de plantes, des tubercules, des graminées, de petit arbre, des fruits ainsi que les racines des arbres. Certaines antilopes n’ont pas besoin que les fruits tombent des arbres avant de pouvoir se nourrir. En effet, cette catégorie est en mesure de prendre appui sur ses pattes arrière pour se servir sur les arbres. D’autres antilopes se nourrissent également des insectes et d’autres petits animaux qu’ils abattent à l’aide de leurs sabots.

Différence entre gazelle et antilope

La différence entre gazelle et antilope réside en plusieurs points. Alors que les antilopes sont constituées de plusieurs sous-familles contenant une diversité de près d’une centaine d’animaux, les gazelles quant à elles ne comportent que 13 espèces. Aussi, la gazelle est bien moins grande que toutes les différentes catégories d’antilopes.

La gazelle a une vitesse plus rapide que celle des autres antilopes. L’autre spécificité propre à chacun de ces animaux est relative à leur habitat. En effet, les gazelles vivent généralement dans le désert. Quant aux antilopes, on les retrouve souvent dans les endroits froids, près des coins d’eau et quelquefois dans les lieux désertiques.

Conclusion

Si l’antilope et la gazelle constituent tous deux des mammifères, il n’en demeure pas moins qu’ils se différencient sur plusieurs points. La plus grande différence réside en leur classification.